Alexandra Gorila

Nous recherchons les proches d’Alexandra Gorila, née en 1924 à Chabalinov, oblast (district) Tchernihiv dans l’Ukraine actuelle. La jeune femme est déportée de force en Allemagne où la Police secrète d’État (Geheime Staatspolizei ou Gestapo) ordonne le 16 mai 1944 de la faire sortir de la prison de la police de Leipzig pour l’envoyer au camp de Ravensbrück, dans le Brandebourg. Alexandra Gorila y est astreinte au travail forcé dans une usine. Début juin 1944, elle est transférée au camp de Neuengamme, à Hambourg, où elle porte le matricule 4891. Ici aussi, les nazis exploitent sa force de travail. On ignore si elle survit aux conditions inhumaines du camp annexe de Hambourg-Wandsbek. Les Arolsen Archives conservent quelques bijoux parmi les biens qui lui ont été confisqués. Notamment une chaîne avec un pendentif en argent sur lequel figure un ange.